Article

Coming out

Coming out

Il est vraiment temps que je l’assume. En fait, j’adore le rose. Et rien que de regarder cette image me fait du bien. Toutes ces nuances de rose, je trouve ça aussi apaisant que boostant, je me sens de bonne humeur quand je regarde du rose. Et dans cette société étrange où l’on t’impose des stéréotypes et des anti-stéréotypes, au final tu en perds ton nord et tu ne sais même plus te définir. Les pistes ont été brouillées au point de nous couper de notre élan naturel à aller vers telle ou telle chose qui pourrait nous faire du bien.

C’était probablement ma petite poupée préférée, celle qui avait une longue robe rose pâle avec des paillettes et un bustier couleur fuschia, oui cette même couleur que je porte. Je m’émerveillais à chaque fois que je la voyais. En grandissant, j’ai appris à ne plus aimer le rose, ni les paillettes. En grandissant, j’ai appris que certains attributs avaient été volontairement imposés à un genre : le rose pour les filles. Farouchement opposé à ce que l’on fasse de moi n’importe quoi, j’ai petit à petit supprimé de ma vie tout ce qui était rose et tout ce qui brillait. Jusqu’à en éprouver un dégoût réellement. Mes premiers jobs demandaient un certain standing vestimentaire. Je m’habillais sobrement, je m’habillais de noir, la couleur convenue pour du sérieux. C’était très gai !

C’est par la peinture que je renoue doucement avec les couleurs. Et quand j’ai osé utiliser du rose sur une toile, j’ai ressenti immédiatement le bien que ça m’a fait. Maintenant, j’essaye de me mettre à l’écoute des réactions de mon corps pour savoir si quelque chose est bon pour moi.

Ainsi, en réaction à des dogmes on peut facilement se créer de nouveaux dogmes, comme dans mon cas ne plus supporter le rose. Et ça en devient incroyablement fou parce que l’on s’empêche de vivre certaines expériences en pensant éviter un enfermement extérieur. Je suis tombée il y a quelques jours sur une capsule vidéo où l’homme qui portait un tee-shirt rose commençait en disant quelque chose comme : « la perception que vous avez de moi peut considérablement changer en fonction de la couleur de mon tee-shirt ». Et alors qu’il énumère les couleurs, on voit son tee-shirt devenir bleu, puis vert et effectivement, la perception est complètement différente. Il continue en expliquant qu’une expérience a été menée sur une classe d’enfants où les murs ont été repeints en rose, contre du blanc auparavant. Les dessins des enfants étaient beaucoup plus positifs, des soleils plus marqués, moins de nuages etc. La science n’est pas capable d’expliquer pourquoi les couleurs peuvent avoir une telle influence, puisque par exemple, le rouge et le rose sont sur la même longueur d’ondes et pourtant, leurs influences sont quasi opposées.

Dans l’inconscient collectif, le rose est considéré comme la couleur des petites filles. D’ailleurs, quand on parle de quelque chose de girly, la couleur qui me vient c’est du rose (avec des paillettes). Je milite pour que le rose retrouve sa juste place parmi toutes les autres couleurs…de l’arc-en-ciel ! Et toi, ta relation au rose, c’est comment ?

La vidéo que j’évoque dans l’article

Une conférence courte du même intervenant

que je vais découvrir avec toi 🙂

4 commentaires

  • Sarah

    Oui au rose !!!!!

    Là je porte un t-shirt rose saumon et des baskets roses plus ou moins saumon aussi. J’adore aussi le rose (et le fushia !!!!) et j’ai renoué depuis quelques mois avec une couleur qui me passionnait pendant une partie de mon enfance : le turquoise.

    Pendant les rénovations de l’entreprise qu’on a reprise au 1er janvier de cette année s’est posée la question des couleurs de quelques éléments : la réception et les bureaux tout d’abord. On a acheté des meubles USM, avec des parties en bleu (bleu gentiane, qui ressemble pas mal au bleu roi) et des parties en blanc.

    Puis quand on a commencé à tout vider pour que les peintres puissent refaire le blanc des murs et des plafonds, j’ai senti qu’il était juste impossible de garder le brun foncé des portes. J’ai donc décidé que j’allais les peindre en …. turquoise ! Parce que je voulais une couleur qui donne de la douceur et de la joie en même temps. Les peintres nous ont proposé de repeindre les cadres en anthracite ou en un turquoise clair, qui fasse la transition entre le turquoise des portes et le blanc des murs. Pas question de mettre du gris, cette couleur qui est très à la mode, fait moderne mais qui je trouve absorbe la lumière et a quelque chose de mort en elle. Donc turquoise clair ! Le résultat est vraiment génial !

    Une fois qu’on se débarrasse des clichés mortifères et des étiquettes qui nous éloignent complètement de notre ressenti profond, on peut enfin jouer avec la palette des couleurs, se faire du bien, se nourrir de ce qu’elles nous apportent. QUE DU BONHEUR !

    Bisous roses et turquoises !

    Sarah

  • Azalas

    Aujourd’hui j’ai des chaussettes rose bonbon (avec une grosse paire marron par-dessus pour le froid, mais j’ai l’impression d’avoir la pêche avec cette couleur par-dessous) !! Et j’adore porter aussi des pulls ou écharpes de cette couleur. J’avais même repeint ma chambre en rose clair… ce qui n’avait pas plus du tout au propriétaire. Tant pis, ç’avait été un joli cocon pour moi.
    Merci pour ce rappel de l’importance et influence des couleurs, je réalise que je me sens perdue au milieu de mon nouveau logement… tout frais repeint entièrement en blanc !! Vivement que je ressorte mes tissus des cartons pour égayer mon environnement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Le contenu est protégé