Article

En chemin vers

En chemin vers

Dans une prairie aux herbes sèches, dont la caresse sur mes jambes me rappelle le chardon séché, je cherchais une sortie qui me permette d’éviter un nouveau passage…piquant ! Le talus qui mène à la route me semblait le plus proche. Bien qu’un peu raide à grimper. Tout à coup, un escalier recouvert de mousse m’est apparu. Complètement improbable à trouver dans une immensité de nature. Une providence alors que je renonçais à revenir en arrière.

Me revient en mémoire le rêve marquant de cette nuit. J’étais en voiture, sur une route en lacets. Après le dernier virage, la route grimpait quasiment à la verticale. J’ai stoppé réalisant que je n’arriverai jamais à y accéder. Les autres voitures confiantes prenaient simplement de l’élan et s’engageaient. Ne pouvant pas faire demi-tour, j’ai enclenché la marche arrière et suis redescendue. Les klaxons affluaient et je dois reconnaître que la conduite était plutôt approximative. J’allais enfin arriver à un espace sur le bord de la route qui me permette de me remettre dans l’axe quand une voiture arrivant en sens inverse et voulant m’éviter, fit un rouleau. J’assistais à la scène prise d’un grand désarroi. Vite en moi s’est imposée une décision : fuir ou assumer les conséquences de mon acte. J’ai décidé d’assumer. En arrivant sur place, l’homme m’indiquait qu’il allait bien. En revanche, il avait percuté deux jeunes dont un avait reçu une interruption de travail de plusieurs mois – on est dans un rêve, je te le rappelle – J’étais désolée d’apprendre cela et prête à affronter ma nouvelle réalité. A mon réveil, les détails étaient précis, avec un grand réalisme. Comme si cet accident avait été vécu la veille.

Voici comment j’ai interprété ce songe. Face à l’ascension qui m’est proposée, j’ai peur et je fais demi-tour. Cette ascension, c’est la voie vers une vie créative à 100 % qui m’attend. Celle que j’ai tant souhaitée, celle que j’ai tant rêvée, celle qui est au bout de mes doigts. La période exceptionnelle actuelle m’offre une opportunité géniale de pouvoir dédier mes journées à la création. De pouvoir enfin faire le saut : celui de m’exposer dans ma Vérité. J’ai peur mais j’y vais, en chemin vers… moi-même.

2 commentaires

  • sonia

    hey…. tout frais d’aujourd’hui ton message : ) ça me fait réagir car j’ai déjà fait des rêves en voiture où la route était à la verticale totale comme ça! En effet c’était très flippant, par contre je ne me souviens plus ce qui se passait, mais ça m’arrive aussi à pied un chemin comme ça à 90! Je ne sais pas comment interpréter cela mais je crois qu’il y a bien sûr des reflets de peurs profondes et des chemins à accomplir… Et c’est intéressant dans ton rêve que l’accident arrive justement quand tu renonces à monter la pente! ^^ les rêves sont souvent sans concession! .. je sais que c’est à prendre comme des cadeaux de portes sur l’inconscient mais j’ai beaucoup de peurs à surmonter avec eux! En voiture par exemple j’ai plusieurs fois rêvé que j’étais à l’arrière et qu’il n’y avait personne au volant et que la voiture avançait à toute vitesse. Quand l’expression accepter de prendre les rênes de ta vie prend tout son sens! ^^ la pétoche en attendant je te raconte pas!
    🙂 Alors souhaitons nous bonne route et de belles ascensions! Much much love Amélie!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.