Article

Les mots

Mot

En écrivant l’article sur la perte de son pouvoir créateur, le mot impuissance résonnait en moi. C’était initialement son titre. Il me renvoyait quelque chose d’inconfortable à vrai dire. A plusieurs reprises, je suis retournée sur la page et j’ai observé ce mot. Il correspondait au sujet traité, la signification qu’il possède aussi était en adéquation mais quelque chose me gênait. Je ne savais pas expliquer pourquoi ce titre me rendait inconfortable. J’ai alors eu l’idée de jouer sur les mots. « Un-Puissance » s’est alors manifesté. Là, tout rentrait dans l’ordre en quelques sortes. L’Un me renvoyait à l’Unité et la Puissance à ce pouvoir créateur. Parfait.

A partir du moment où j’ai procédé au changement, je me suis rappelée cette phrase qui disait « tout dans l’univers est vibration ». Là, c’est devenu limpide. Comme si le simple fait d’employer ce mot, qui plus est en titre d’article, à la place d’honneur lui donnait une résonance encore plus grande. Comme s’il propageait cette énergie de désespoir qui peut nous habiter un peu, souvent.

Il n’est pas question de tomber dans la pensée positive à tout prix ou de rebaptiser tous les mots dont la signification désigne des émotions, sentiments, situations « négatifs » si l’on peut dire. Simplement, j’ai observé combien toute manifestation est reliée à une énergie qui nous pousse soit vers l’évolution, soit vers l’involution. Et savoir porter un regard neutre sur cela, en être le témoin conscient, c’est déjà un grand pas.

Ce qui est intéressant dans cette expérience, c’est que ce n’est un « grand » mot ou plutôt un « gros » mot. C’est un mot commun. Et même en étant commun, il dégage une vibration forte. Comme s’il reliait à lui l’énergie même de l’impuissance.

Fais le test avec toutes sortes de mots. Essaye d’observer les sensations dans ton corps. Qu’est-ce que tu ressens quand tu prononces le mot « joie », « amour », »famine », »mort », »lumière » ? Du confort ? De l’inconfort ?

Tout dans cet univers est vibration. Les mots que nous employons aussi. Alors, il devient intéressant de choisir quels mots, nous voulons faire nôtres, et ceux que nous retirons de notre vocabulaire. En particulier, ceux que nous employons à notre sujet…même en pensée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.