Article

Mon voisin le Paon

Mon voisin le Paon

Longtemps j’ai cru qu’il s’agissait d’un bébé en pleurs ou d’un chat pas content. Il a fallu qu’un ami me rende visite pour que j’apprenne que c’était mon voisin le paon qui poussait de tels cris. Ils ont une porté impressionnante. Presque 500 mètres me séparent de lui ! Cette sonorité est particulière, je t’invite à l’écouter sur Internet, on croit entendre le prénom « Léon ».

J’habite un grand domaine où la vingtaine d’habitations voient défiler chaque jour son lot d’animaux : chèvres, âne, poney, paon, chiens, chats, canards. C’est vraiment agréable de côtoyer de si près des animaux en liberté. 

Alors voici mon voisin qui aime déambuler entre les maisons et saluer ses colocataires. Ils gardent toujours une distance prudente. Cette photo a été prise juste avant qu’il ne s’enfuit à grandes enjambées et que je ne lui cours après. Il est craintif et ne se laisse pas approcher à moins de 3 mètres. C’est donc un cliché rare !

Ce paon appartient à la famille des paons bleus, avec leur plumage majestueux ils ne passent pas inaperçu. Les paons blancs malgré leur couleur font également partis de cette famille. Ils sont originaires de l’Asie du Sud-Est. On y  trouve aussi les paons spicifères et au Congo une troisième espèce est recensée, plus confidentielle, dont le physique s’apparente davantage à celui d’une dinde.

La symbolique du paon suivant les traditions est parfois contradictoires. Je retiens cette image de voir dans la queue du paon déployée, l’univers, un ciel étoilé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.