Article

Reconnaissance

Reconnaissance

Ces toiles font parties de la collection Subtil, la toute première collection que j’ai réalisée. Elles sont restées pendant près d’un an sans nom. D’ailleurs au départ, la collection était baptisée Fleurs du Ciel. Quand je lui ai demandé ce que les toiles lui évoquait, mon neveu a répondu avec évidence « bah c’est des Fleurs du Ciel ». Et avec son frère, ils ont insisté pour que je leur donne chacune un nom, en y allant même de leurs propositions : « horloge cosmique », « missile galactique », « comète filante », « portex ».

Récemment, j’ai vendu la toile Unea (collection Divine) et tout au long de nos échanges avec l’acquéreuse nous avons parlé d’Unea et non simplement de « la peinture ». L’oeuvre portait plus qu’un nom, elle avait une reconnaissance de son existence. C’est alors que le déclic s’est fait dans ma tête et j’ai réalisé qu’il fallait absolument que je nomme ces toiles. Ce sont mes créations, elles émanent de moi et je ne peux pas les laisser anonymes. Ce serait considérer qu’elles n’ont pas suffisamment de valeur pour être reconnues en ce monde. Or, elles en ont à mes yeux sans pour autant que j’y sois attachée.

C’est ainsi qu’une par une, en me plongeant dedans, j’ai laissé venir à moi un mot, une sonorité qui lui ressemblait, qui ressemblait à l’intention émise au moment de la réalisation. Et même celles qui ont été vendues il y a quelques mois, ont été baptisées. Le certificat d’authenticité prend alors toute sa dimension puisque tel un acte de naissance, il est la preuve que l’artiste reconnaît son oeuvre comme sienne.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Le contenu est protégé